Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Beau succès de la Carte Blanche de la

Ruche des Arts à 

 

Rémi BOIBESSOT

 

 

le 21 Novembre 2018, de 20h à 21h* au Café-Club BAB-ILO,

9 rue du baigneur, Paris 18ème


 

Toutes -nos et mes- félicitations à notre ami Rémi, Rémi Boibessot de son nom complet, pour avoir brûlé toutes les étapes, franchi tous les rayons de la Ruche, escaladé quatre à quatre les escaliers de la butte, pour en arriver à la Carte blanche de la Ruche des Arts,  ce soir au Bab-Ilo.

 

 

Effectivement, arrivé à la Ruche en même temps que le Printemps, des Poètes et saison, presque simultanément, avec les suivantes scènes ouvertes, les Vendanges de Montmartre et le CHAUD de la Ruche, il n'en a pas fallu davantage pour séduire Michèle Lasssiaz, notre Reine des Abeilles et présidente de notre Conseil d'administration, pour que le dit conseil de la Ruche propose à Rémi  -nous ne connaissions au départ que son prénom -cet

événement important de notre association. 

 

 


 

 

C'est pourquoi, nous sommes là ce soir , en nombre aussi important que celui 

de la scène ouverte qui précédait pour entendre la confirmation du talent de Rémi, dont nous connaissions les prémices...

et.. nous ne sommes pas déçus surtout si en commençant Rémi Boibessot nous demande:"Si vous cherchez la chanson française" nous acquiessons et nous allons volontiers faire un tour avec lui  "Du côté d'Eiffel".

 

Même si l'ensemble des chansons accompagnées à la guitare, est très rythmé, nous augmentons d'un cran avec "Kin la Rebelle" chanson sur kinshasa où il  s'est  déjà produit en compagnie et en invité de musiciens africains, notamment Pela Simba

Interprétation présente qui recueille l'enthousiasme

 

 

 

 

 

Nous sommes avec Rémi en présence d'un chanteur-auteur- compositeur -musicien, ambassadeur d'une chanson française de qualité , mais très ouvert à l'utilisation des rythmes, de chez nous, ou de n'importe quelle origine pour transmettre une ambiance, des émotions , son opinion, son message sur un sujet qui le préocccupe à un moment de sa vie ou de ses rencontres

Il peut passer ainsi d'un rythme très "Rock" à une ballade, ou un autre plus africain si l'envie se fait sentir

Et même si indirectement, il nous déclare ne pas faire partie de cette catégorie, il n'en veut en aucune manière aux "Petits Rimbauds des beaux quartiers", pour qui la rime est plus importante que le message transmis.

Bravo pour cette jolie mélodie proche de la valse

-Parenthèse à la Ruche des Arts nous n'excluons personne- 

 

 

 

 

 

Anecdote personnelleFabienne n'ayant pu venir assister cette fois à cette Carte Blanche, personne ne prenant le relais, je me sens obligé, pour la pérennité du site internet  de notre association- dont j'assure la gestion et le suivi-, d'en rédiger le Mnémosyne

 

Si ce n'est  que chaque chanson a été applaudie, un appareil photo ou un smartphone dans une main, un stylo sous la main, une feuille de papier pour griffonner quelques notes , une oreille vers la scène et une tendue vers les réactions de la salle, j'ai moins de souvenir précis d' "Alligator" ne sachant pas si je dois relier le titre en référence à une chanson d'Allain Leprest, un titre Rock de Bill Halley ou en pensant à des financiers un peu trop avides ?

 

En revanche je me souviens très bien de la tension qui montait avec cette seconde chanson évoquant les rues et la beauté de Kinshasa, et de l'augmentation des applaudissements et des "bravos" oraux qui en découlèrent

 

Ce fut également le cas pour ce nouveau slow intitulé "Sauvage" où les applaudissements redoublèrent, affirmant la bonne réception des messsages transmis par les chansons de Remi

 

 

 

 

Nouvelle aussi, et regain d'émotions pour cette "Chanson pour Barbara" faisant référence à une enfant afghane et une femme dévoilée, relatée en paroles très prenantes et avec une jolie musique en accord avec les message de révolte et  de tolérance transmis,  qui recueillent  l'adhésion générale et les approbations de l'assistance

 

Enchainement avec "La commune à coeur ouvert" et les paroles explicites:

"Libertaire, ma libertaire"dédiée à "Louise Michel" exprimant des opinions claires. Rémi est dit-on un chanteur engagé, et en ce moment engagé par la Ruche des Arts,- vous voudrez bien pardonner ce trait d'humour- mais présentement Rémi en recueille les applaudissements et les reprises en choeur

 

 

 

 

 

 

"Mine de rien,sous la rime, mine d'or entre les mots" voici quelques paroles de sa chanson "Mineur de fond" sur un joli rythme proche d'un Calypso, qui

donnerait presque à certains(es) l'envie de danser ...les applaudissements vont crescendo...

Anecdocte sympathique, Soumia, percussionniste du groupe Mouss, jean-Charles et Soumia, proche de la scène à côté du piano, me signale que ses doigts la démangent pour accompagner autant de bons rythmes

 

 

 

 

 

Et nous atteignons l'apothéose, avec "je fous l'camp", chanson fétiche de Rémi Boibessot, ayant fait l'objet du titre d'un disque et de nombreuses vidéos ou bandes audio enregistrées sur scène ou en studio , chanson reprise en choeur en tapant dans les mains par toute l'assistance en enchainant les applaudissements répétés ponctués de Bravos .Une ovation! pour Rémi, qui termine cette Carte Blanche à ...qui devient un Coup de Chapeau déjà préparé

pour recueillir quelque fruits mérités dispensés par les invités et les abeilles de la Ruche

 

Prenons un peu de recul, Si nous découvrons cette année à la Ruche des Arts, au Printemps des Poètes, notre ami Rémi, sans doute  invité très justifié par un(une) ami(e) des poètes, poète lui-(elle)même, et s'il effectue un parcours accéléré, c'est qu'il a malgré son jeune âge une grande expérience, puisque-comme l'indique une  biographie, selon ses souhaits, fan de Claude Nougaro, il le rencontre en 2000, a de longs échanges amicaux et interprète quelques unes de ses chansons, puis continue à chanter en interprétant en plus de ses propres textes, des chansons de Léo Ferré, Jean-Roger Caussimon, Jean Ferrat; jacques Brel, pour ne citer que les plus connus.

Il est aussi influencé et a des échanges avec certains d'entre eux par Allain Leprest, Barbara, François Béranger, Yves  Jamait, Jacques Higelin, Bernard Lavilliers... ét également par les poètes Rimbaud, Baudelaire, Verlaine, et Ravel chez les musiciens.

Si l'on ajoute à cela les échanges et compositions avec des musiciens africains, congolais en particulier Pela Simba,  plus des études musicales et instrumentales, on se rend compte que Rémi Boibessot met tous les éléments de son côté, pour réussir une carrière professionnelle, mais atypique

Il ne m'appartient pas de développer davantage  dans cette chronique, sinon

en conseillant à ceux qui utilisent le"web" de taper son nom complet dans les moteurs de recherche, explorer, et constater... 

 

 

Alors, ami Rémi, suis ton chemin, va, cours, vole! vers le succès mérité et même si ce n'est qu'un petit peu, à la Ruche des Arts, nous sommes heureux d'y avoir contribué et  la Ruche il y a et aura toujours un peu de miel poétique à dispenser et grappiller

 

 

Pour la Ruche des Arts

Christian Lafont DR

 

 

 

*En suite de la "Scène Ouverte de la Ruche des Arts au Bab Ilo" de 19h00 à 20h00 (

 

 

 

Géo-Localisation du Bab-Ilo ici

 

 

 

 

 

La Ruche des Arts
communication et
informations
Michèle Lassiaz
Illustrations de leurs
auteurs en en tête
Compte-rendu/mnémosyne
Christian Lafont
photos Bab Ilo
Christian Lafont
Tous Droits réservés
aux auteurs, créateurs,
concepteurs,
adaptation et
mise en page web
Ruche des Arts
Christian Lafont
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :