Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Florilège de poèmes 01

 

Poèmes tous styles, académiques ou libres publiés ou recueillis par les membres adhérents ou sympathisants de la Ruche des Arts

 

 

Nota: Le menu est déroulant

 
 
 
 

Alerte à Toi

de Hormuz Kéy

 

Ah marcheur d’où que tu viennes, attention,

 

Tu es ici, là,

 

Tu es ici à Paris,

 

Paris d’accueil,

 

Paris de la couleur,

 

Paris de la lumière,

 

Paris de l’image,

 

Paris de l’art,

 

Paris de la pensée,

 

Paris des idées

 

Paris de la liberté,

 

Paris de l’amour,

 

Paris de l’ivresse,

 

Paris de la fête,

 

Paris, l’incomparable,

 

Attention quand tu marches,

 

Le sol est mouillé, le sol est rouge,

 

Il y a des gouttes de sang sur le sol de Paris, sur le corps de Paris,

 

Ne les écrase pas,

 

Les gouttes suspendues de la vie sont tombées,

 

Ne pleure pas, avale ton sanglot.

 

Les retiens bien,

 

Ne les oublie pas,

 

Continue à marcher,

 

Continue à marcher…

 

 

 

Hormuz Kéy

Paris le 14 novembre 2015

 

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

A PARIS UN VENDREDI

 

 de Maryse Licette

 

 

Ils étaient jeunes

Ils aimaient la vie

Ils voulaient, en ce vendredi

Aller au concert avec des amis

 

Ils étaient jeunes

Ils respiraient la joie de vivre

Ils voulaient simplement

En ce vendredi clément

Etre avec des proches, des amis

A la terrasse des cafés

Pour bavarder, rire et chanter

 

Ils voulaient simplement

Vivre, vivre pleinement

 

Mais les assassins sillonnèrent

Le quartier et leur ôtèrent

Cette vie qu’ils aimaient tant

Ces jeunes qui avaient l’avenir

Devant eux, avec leurs projets

Leur enthousiasme, leurs espoirs

 

En quelques secondes, les meurtriers,

aveuglés par leur bestialité,

fauchèrent cette jeunesse à Paris...

nous sommes tous en deuil, depuis,

en France et dans le monde entier

mais nous surmonterons

notre haine, notre répugnance, notre colère

et trouverons la force de lutter

pour que triomphent la liberté, l’amitié

 

 Les jeunes sont notre avenir

 

 

Maryse Licette 

Rosny-sous-Bois,

le 16 novembre 2015

 

 

 

 

 

 

 

 

 

TU ES LE TEMPS, TU ES LE VENT

 DE PAUL-ERIC LANGEVIN

 

 

"Tu es le temps tu es le vent
Tu as toujours le sourire
Tu me fais toujours rire
Tu es ma soif tu es mon champ 
Je suis ton espoir et ton désespoir
Et puis ta gloire et tes déboires
Je suis tes yeux je suis ton coeur
Je suis ton bonheur et ton malheur 
Et tous les deux nous découvrirons
Des sentiers que personne n'a parcouru
Et ensemble nous arriverons
Au bout de la route que nul n'a vue 
Nous sommes là assis sur le bord du chemin
Nous sommes dans les bras l'un de l'autre
Tu me serres fort contre ton coeur
Je te tiens là dans mon malheur 
Et tous les deux nous rencontrons l'autre
Et tous les deux nous irons jusqu'à la fin."

 

 

Paul-Eric Langevin
 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

JE VOUS SOUHAITE

 

d' Agnès Raveloson

 

 

 

L'art de rester vivant dans son incandescence

A travers les mots qui font beaucoup de bien

Qui remontent le moral, aussi donnent sens

Une force, la beauté des idées, simplement

 

Il y a une façon simple de vivre heureux

En prenant juste ce dont nous avons besoin

Avec amour et passion, savoir ouvrir les yeux

Autour de nous, amis, famille, aussi plus loin

 

Rester inspiré, se laisser guider par son coeur

Surtout être soi-même, savoir se plaire

Savourer au passage, plaisir, petit bonheur

Même le Nutella a sa petite cuillère

 

J'ai décidé d'être heureux, c'est tellement bon

Et vous ? Aimer et se sentir heureux font du bien

Lire au coin du feu, limiter la télévision

S'émerveiller, cultiver ses dons paisiblement

 

Ainsi, je prends conscience de la chance que j'ai

D'être en vie, pouvoir continuer ce que je fais

Hélas, je ne peux pas m'empêcher de viellir

Mais, j'ai des idées et des ailes à offrir

 

La porte du bonheur est toujours ouverte

Restons attentifs, aussi veilleurs, il faut y croire

Pas de clé pour l'aventure et les découvertes

Une matière grise rose, contre les idées noires

 

Sur le nouvel agenda, que des lendemains

Il y a tant d'amour à donner, tant de projets

Des rêves, des surprises, de délicieux moments

Et une santé de fer, je vous souhaite cette année

 

 

Poème de nouvel an

 

d'Agnès Raveloson

 

décembre 2014

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Prendre l'enfant

dans ses bras

  

de  Marièva Sol

 

L’espace ouvert attend

Le vent retient son souffle

Figé le temps présent

D’un secret s’emmitoufle

 

Une étoile muette

Tresse des mots d’argent

Astrale et désuète

Pour quelques indigents

 

Les bergers des campagnes

Voient son scintillement

Leur regard accompagne

Son vol au firmament

 

Sous la céleste voûte

Partager cette page

Repost 0